E-MAIL : fred@fredlombard.com

TELEPHONE : +2 01223615461

ADRESSE : Marina de SAFAGA

Demande d'informations

facebook

Livre d'Or|Dans la presse icone new

Descriptifs des principaux sites de plongées à Safaga
en Egypte au bord de la Mer Rouge

Middle Reef

Deux superbes plongées dérivantes à faire sur les versants Est et Ouest de ce récif !!! Ici, de magnifiques tombants et plateaux très riches en coraux durs et alcyonnaires. De belles rencontres parfois au rendez-vous : bancs de barracudas juvéniles et adultes, bancs de carangues, tortues, requins, raies aigle.
Dérivante EST-SUD : Le côté Est se caractérise par un tombant de toute beauté surplombé d’un exceptionnel jardin corallien baigné de soleil. Sur la pointe Sud, le spectacle change petit à petit : vous passerez d’un jardin de corail à un fabuleux labyrinthe lunaire composé de patates de corail, de failles et de petites grottes.
Dérive NORD-OUEST : Le Nord propose également un tombant à couper le souffle et un jardin de corail très étendu sur lequel sont posés des rochers recouverts de corail, de gorgones et d’alcyonnaires. Côté ouest, un très joli plateau en pente douce où les zones sableuses sont richement agrémentées de petits récifs, de patates de corail et de poissons de récif. Vous remarquerez qu’une de ces patates est percée de part en part et qu’une colonie de GlassFish s’y est installée. Un champ d’alcyonnaires blancs attire les tortues qui viennent y brouter, nous avons identifié quatre individus de deux espèces différentes : tortue verte et tortue imbriquée. En fin de plongée une petite grotte vous permettra de pénétrer légèrement dans le récif pour observer le spectacle lumineux offert par les rayons solaire traversant le récif par de fines ouvertures.

Panorama

Panorama Reef se distingue par ses tombants vertigineux ainsi que ses plateaux Nord et Sud. Le plateau Nord : Un largage face à la balise Nord et le long du plateau se trouvant à une profondeur de 25 mètres et vous voici à dériver en apesanteur au-dessus de magnifiques gorgones et de belles tables d’acropora. Gardez un œil dans le bleu : carangues, thons, barracudas sont très souvent présents. Vous aurez également probablement plaisir à croiser le « concierge » de Panorama, un napoléon de taille respectable et très curieux qui ne peut s’empêcher de venir se mêler aux plongeurs !
Le plateau Sud : Généralement pratiquée d’un départ du bateau, cette plongée vous emmène du mouillage sud-ouest vers la pointe extrême Sud du plateau. A 27 mètres, une faille dans la roche abrite de très jolies gorgones géantes ainsi qu’une colonie de poissons de verre. Sur le plateau vivent des raies pastenagues à points bleus, des rascasses volantes, des murènes javanaises & balistes de toutes espèces. N’oubliez surtout pas de jeter un coup d’œil dans le bleu car tout est possible sur ce site ! Au retour vers le bateau, les yeux affûtés dénicheront à coup sûr quelques poissons pierre. Si vous les manquez, vous pourrez vous consoler au palier de sécurité en observant la fameuse nurserie de poissons clown installée dans « Anémones City ».

Abu Kefan

Plateau Sud : La plongée sur le plateau sud se fait du mouillage. Par mer calme, le bateau pourra poser l’amarre sur la patate se trouvant au pied du récif et affleurant la surface. Vous partirez le long du tombant rejoindre le plateau sud dont l’exploration est un véritable enchantement. Entièrement recouvert de coraux, il est le refuge d’une faune abondante ou murènes javanaises, gros mérous et parfois tortues aiment s’y balader. Des abords du plateau délimitant dans 25 mètres d’eau la chute du récif, n’hésitez pas à plonger votre regard dans le bleu : thons, carangues, petits requins pointes blanches, voir même requins gris seront peut être au rendez-vous !!! Attention : seuls les plongeurs expérimentés pourront se permettre d’aller jusqu’à la pointe sud du plateau si le courant le permet. De violents courants descendants de manière pernicieuse risquent de vous faire descendre plus bas que vous ne le souhaitez ou de vous emmener au large !!!
Plateau Nord : Le plateau Nord se fait en plongée dérivante si les conditions de mer le permettent. Cette plongée est probablement la plus belle de Safaga, mais aussi la plus difficile !!! Un largage au pied du récif, sur les deux patates remontant dans la zone des 5 mètres, évite de se faire entraîner au large par le courant. Au pied des deux patates servant de point de mise à l’eau, les bancs de poissons cochers, poissons scorpions, gros mérous vous attendent. Le plateau offre un spectacle de branchages massifs de coraux noirs et de multiples gorgones géantes où virevoltent des milliers de demoiselles. Pour les petits consommateurs, la mission sera de remonter le plateau, long de 150 mètres environ, afin d’y atteindre la pointe extrême Nord. Là-bas, tout est possible !!! Un regard dans le bleu et vous découvrirez peut être un banc de barracudas mêlés aux grandes carangues, et pour les plus chanceux peut-être

Gamul Soraya

Ce site fort poissonneux est constitué d’un récif principal et de plusieurs piliers coralliens. Vous pourrez y chercher les poulpes cachés dans les failles, observer les raies pastenagues à taches bleues s’enfouissant dans le sable, les perroquets et les poissons scorpion. Sur les piliers et le récif principal, une autre faune : des nuées d’anthias, bancs de rougets jaunes, gâterins mouchetés, cochers, papillons. En levant les yeux vers la surface vous aurez peut-être la chance de voir passer un banc de barracudas. Dans le bleu, souvent de bonnes surprises, il n’est pas rare d’observer du thon et de la raie aigle, ou une tortue de passage.

Tobia Arbaa

Tobia Arba, aussi appelé « Les 7 piliers », est un ensemble de blocs reposant sur un fond de 12 mètres jusqu’à la surface et disposés d’Est en Ouest sur 4 rangées. Cette plongée est idéale pour une plongée de réadaptation ou aussi la plongée de nuit.
La patate 1: Au sud de celle-ci, une petite grotte dans 10 mètres d’eau où les rascasses se plaisent à venir dormir durant la journée. Au pied de la patate, des poissons scorpions qui se fondent dans le récif. Et au sommet, dans 6 mètres d’eau, la plus grosse murène javanaise de Safaga recroquevillée dans son trou !!!
La patate 2: Elle se distingue des autres par sa forme en cône inversé : C’est là que si niche un groupe de rascasses volantes, on trouve aussi très souvent des poulpes dans les trous des roches et aussi une particularité, à 6m de fond, sur sa façade nord, vous trouverez une cavité habitée par des milliers de glassfish !
La patate 3: Au pied de celle-ci, aiment se cacher les poissons crocodiles. Ouvrez l’œil car sur la face Nord Est, vous trouverez une petite voûte située près du sol, idéale pour abriter les ptérois, poissons-anges ou vivaneaux chiens-rouges.
La patate 4: En chemin petit coup d’œil au sol, pour débusquer les turbos camouflés dans le sable, pastenagues et poissons clowns. Cette patate est subdivisée en deux colonnes dans 9 mètres d’eau. Autour de celles-ci, la vigilance est de mise pour découvrir poissons pierres et scorpions ! Les syngnathes quant à elles parcourent la paroi tandis qu’au sommet, de multiples alcyonaires viennent colorer le pilier.
La patate 5 : Cette patate est également subdivisée en deux colonnes. Là encore, ne pas manquer les poissons scorpions et les petites murènes tatouées. Ne pas oublier de jeter un œil dans le bleu, il n’est pas improbable de rencontrer un beau napoléon faisant sa promenade du dimanche !!!

Salem Express

Evitez à tout prix de poser vos mains sur l’épave car petit à petit, un humus se dépose sur la tôle permettant au corail de venir s’y fixer par la suite. Chaque main posée sur l’épave freine donc considérablement la concrétion !!! Le Salem Express, baptisé « Fred Scamaroni » lors de son lancement, connu une fin tragique qui restera pour longtemps encore dans les mémoires de dizaines de familles Egyptiennes. Racheté par le gouvernement Egyptien, il assurait en 1991 la liaison Port Djedda (Arabie Saoudite) – Port Safaga (Egypte) et principalement pour les pèlerins se rendant à La Mecque. Le 16 décembre 1991, alors qu’il était sur le point d’arriver à Safaga, ce dernier heurta un récif. L’impact du choc fit s’ouvrir la porte avant et le bateau coula en 20 minutes. A son bord, 650 passagers dont 72 membres d’équipage et 578 passagers. Cette tragédie coûta officiellement la vie à 470 personnes. Seuls 180 de la totalité des passagers survécurent. Pour des raisons d’ordre religieux, l’épave est considérée comme une sépulture. Par respect, l’entrée à l’intérieur de l’épave est complètement interdite. L’épave repose sur un fond de 30 mètres et remonte dans 10 mètres d’eau. Elle mesure 115 mètres de long et est couchée sur le flanc tribord. C’est sur cette partie que sont généralement posés les mouillages. Il est vivement conseillé de commencer l’exploration par la poupe avec ses hélices et son safran qui repose sur un fond de 26 mètres. La taille des éponges tubulaires s’y agrippant est très impressionnante compte tenu de l’âge de l’épave. Cette plongée ne peut se faire que par une mer calme car le site n’est pas protégé !

Search